Derniers commentaires

Bonjour je suis une victime de ...

05/01/2017 @ 10:35:30
par Domy


Je reviens de l'enfer suite à ...

06/10/2015 @ 21:44:51
par Cathie


Bonjour monsieur, madame, Travaillant pour Special Investigation ...

19/02/2015 @ 18:20:58
par Di Girolamo


c'est interessant

03/11/2014 @ 07:48:30
par mariedelcombel


Pour être sincère, je suis assez ...

08/10/2012 @ 15:10:17
par Jean-Christophe Destailleur


Calendrier

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << <Déc 2017> >>
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

 
Affichage des articles postés en: Août 2017

14 Aoû 2017 

« plus la cardiologie prétend nous protéger, plus la mortalité cardiaque s'accroit » philippe Even


Corruptions et crédulité en médecine
Le véritable danger vient de 5 % d’entre eux, baptisés leaders d’opinion clé, achetés et inféodés à l’industrie, à coup de contrats personnels, déclarés ou non, d’enveloppes en liquide, en général à l’étranger, et qui atteignent de 20.000 à 500.000 € par an ou plus, selon l’importance des marchés qu’ils assurent à l’industrie dans leur pays. Ils la servent à toutes les étapes du parcours d’un médicament nouveau. Ils cosignent les yeux fermés les articles rédigés par les firmes, les présentent dans les congrès qu’elles financent, déterminent la position des sociétés savantes qui, financièrement, dépendent à 90 % de l’industrie, et sont toujours choisis, à cause de la notoriété médiatique que leur assurent les firmes, comme experts par les agences d’État, imposant ainsi les autorisations de commercialisation (AMM), empêchant les retraits du marché, assurant le remboursement maximal des médicaments et déterminant les recommandations officielles des agences, de telle sorte qu’en pratique, à travers eux, c’est l’industrie qui tient elle-même la plume des médecins prescripteurs.